denacre

 

"La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque"
Albert Einstein

Proposer et partager les buts, c'est donner du sens...
Tout l'enjeu du management est d'éclaircir la confusion, de donner du sens à l'action.

Les employés démobilisés, les jeunes qui zappent d'un boulot à l'autre, la pression qui monte, l'entreprise tueuse d'emplois... Nous ne voyons que cela à la télévision, Nous l'entendons à la radio, Nous le lisons dans les journaux...
La réalité du terrain est toute autre. J'ose le croire !

Toute entreprise bâtit ses fondations sur une vision partagée, des valeurs et un métier bien formulé. Sur ces bases, l'équipe peut mener son action. Le monde où nous vivons n'est qu'incertitudes... et opportunités.
J'anime des équipes de management dans cet environnement mouvant où les fondations doivent tenir.

Le management est un beau challenge. Il est question d'implication, de capacité à changer, de créativité partagée, de différences et de complémentarité.

J'aborde ces sujets par la mise en oeuvre et l'exercice. L'expérimentation permet des approches surprenantes au développement des compétences. Nous prenons conscience par l'apprentissage actif. Nous mémorisons par le sens que nous donnons à nos découvertes.

Je ne pourrai jamais "changer" quelqu'un... Le changement ne se décrète pas. J'aurais beau persuader, convaincre, l'autre ne changera pas pour autant... Mais s'il modifie sa perception, s'il renouvelle son regard, alors il changera par lui-même, et de façon durable.

Que serait l'intelligence et le savoir-faire sans la capacité d'écoute, la connaissance de soi, le savoir-être et le savoir-devenir ?

L'intelligence, c'est le changement de regard.

Pierre-François BEIRNAERT

chute d'eau

Le Denacre est le nom d'une rivière...

Son lit ne suit pas le fond de la vallée, mais le flanc du coteau ! Le Denacre a été détourné pour créer des chutes d'eau et faire tourner des moulins.
Détourner une rivière n'a rien d'anodin.
L'eau coule obstinément et rien de l'arrête durablement. L'eau qui coule est puissance.
A l'évidence, le Denacre n'est pas dans son lit et pourtant personne ne m'en fait la remarque.
Regardons-nous couler les rivières ?

Pour développer toute notre puissance, coulons-nous au fond de notre vallée naturelle, ou bien avons-nous détourné notre cours sur le flanc du coteau ?

Pierre-François BEIRNAERT - SARL Le DENACRE - 11, sentier du Denacre, 62126 Wimille - Tél 03 21 87 55 00 pfbeirnaert@ledenacre.fr